Conseils sur le syndrome de la chute de ponte (EDS) chez les poules pondeuses

Egg

C'est pourquoi, dans cet article, l'équipe technique de Zucami se propose de présenter des CONSEILS qui aideront nos clients à connaître et à identifier le syndrome de la chute de ponte.

Le syndrome de la chute de ponte est une maladie virale causée par une infection à l’adénovirus et se caractérise par une diminution de la production et de la qualité des oeufs.

Cette maladie a un impact économique majeur car elle affecte considérablement la production.


Les maladies sont d’une importance vitale car elles permettent d’analyser le comportement des volailles et leur impact sur la production, afin d’identifier les plans d’action pertinents pour les contrôler à temps.


Qu’est-ce que le Syndrome de la Chute de Ponte ou EDS?

Le syndrome de la chute de ponte ou EDS (de l’anglais – Egg Drop Syndrom) est une pathologie affectant les poules pondeuses, qui se transmet par l’oeuf. Toutes les races peuvent être infectées, mais il a été rapporté que les éleveurs de poulets de chair et les poules pondeuses à oeufs bruns sont plus susceptibles d’être touchés.

La transmission horizontale se produit lentement dans les cages et rapidement dans les systèmes de ponte au sol des élevages de poules pondeuses. Les oeufs contaminés, ainsi que les plateaux d’oeufs ou les fèces, semblent être les principales sources de propagation du virus. Toutefois, certains foyers ont été attribués à un contact avec des oiseaux sauvages ou de l’eau contaminée par des matières fécales.

On pense que les quelques poules infectées sont porteuses d’un virus latent et infectent ensuite d’autres poules lorsqu’elles entrent en ponte. Les poules infectées excrètent le virus et les poules saines qui entrent en contact avec le virus sont infectées. Une fois que le troupeau est malade, il y a transmission horizontale, mais le virus n’est pas très
infectieux ou l’excrétion est faible, de sorte que d’autres troupeaux dans le voisinage peuvent ne pas être malades.

Quels sont les symptômes de l’EDS?

La maladie se caractérise principalement par une baisse de la production d’oeufs au début de la saison de ponte ou par une chute soudaine de la production à un stade ultérieur de la période de ponte.

Les premiers symptômes comprennent des oeufs à coquille mince ou écalée, des oeufs déformés et, dans le cas des oeufs bruns, une perte de la couleur de la coquille. En outre, le blanc de ces oeufs est très aqueux et le poids de l’oeuf varie considérablement.

Les symptômes les plus courants chez les volailles sont les suivants:

Diminution de la consommation alimentaire

La crête pâlit

Apparition d’une diarrhée légère

Bien que les signes de l’EDS soient assez caractéristiques, le diagnostic ne doit pas être posé uniquement sur la base du tableau clinique, mais doit être confirmé par des tests de laboratoire,, car plusieurs causes infectieuses et non infectieuses peuvent entraîner une diminution de la production d’oeufs et altérer la qualité externe et interne des oeufs.

En outre, plusieurs facteurs non infectieux, tels que la densité d’élevage, la gestion, la qualité des aliments et de l’eau, sont impliqués dans les pertes de production d’oeufs et doivent être pris en compte.

L’EDS et son impact sur la production

Les foyers du syndrome de la chute de ponte durent généralement de 4 à 10 semaines et on peut s’attendre à une baisse de 10 à 40 % de la production d’oeufs. Le temps nécessaire pour qu’une poule retrouve une ponte normale peut aller de 4 à 8 semaines, et dans de nombreux cas, la courbe de production est inférieure à la normale.

La diminution de la production d’oeufs est liée aux effets pathologiques de cet adénovirus sur le système reproducteur des poules pondeuses.

D’autre part, le virus est excrété par l’oeuf et les poussins d’un jour, ce qui le rend persistant dans la production. La propagation de cet adénovirus de type A signifie qu’un plus grand nombre de volailles sont affectés pendant leur phase de production, bien qu’il n’entraîne pas de mortalité.

L’EDS provoque des lésions minimes et se limite à l’appareil reproducteur des poules pondeuses, où l’on observe des ovaires inactifs, une atrophie des oviductes, un oedème et des exsudats blancs dans l’utérus.

Prévention du syndrome de la chute de ponte

Il n’existe pas de traitement efficace pour l’EDS. La stratégie de prévention doit reposer sur un plan de biosécurité strict, un nettoyage et une désinfection appropriés du matériel en contact avec les oeufs, en particulier les plateaux à oeufs, dont on sait qu’ils constituent un facteur important de propagation de la maladie, ainsi que la limitation de l’entrée des visiteurs.

La vaccination avec un virus inactivé avant la ponte est particulièrement importante pour prévenir les pertes de production d’oeufs et la diminution de la qualité de la coquille des oeufs dans les troupeaux commerciaux de pondeuses et de reproducteurs. La première vaccination s’effectue entre l’âge de 14 et 16 semaines.


    S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER !

    Informations de base sur la protection des données. Contrôleur des données : Zucami Poultry Equipment, S.L.U. Objectif: Permettre la communication avec les parties prenantes et l'information sur les produits et les services. Traiter les demandes de renseignements par l'intermédiaire de ce canal. Droits: l'accès, la rectification, la suppression. Pour plus d'informations Politique de confidentialité

    CONTENU ASSOCIÉ

    PLUS D'INFORMATIONS


      Informations de base sur la protection des données. Contrôleur des données : Zucami Poultry Equipment, S.L.U. Objectif: Permettre la communication avec les parties prenantes et l'information sur les produits et les services. Traiter les demandes de renseignements par l'intermédiaire de ce canal. Droits: l'accès, la rectification, la suppression. Pour plus d'informations Politique de confidentialité