Conseils pour l’épointage du bec des poules pondeuses

Egg

Dans cet article, l'équipe technique de Zucami souhaite présenter des conseils pour aider nos clients à comprendre les différentes pratiques d'épointage des becs


L’un des sujets de préoccupation du secteur des volailles de ponte est la pratique de l’épointage du bec chez les poules pondeuses et toute la législation qui a été élaborée, en particulier dans l’Union européenne.


Cependant, malgré la tendance européenne, un grand nombre d’études montrent que l’épointage du bec est au contraire bénéfique pour les performances et le bien-être des volailles.

Cependant, la tendance européenne pourrait indiquer que, dans un avenir assez proche, l’épointage du bec sous toutes ses formes pourrait être interdit, et nous devons donc être prêts à élever des poulettes avec des techniques alternatives aux techniques actuelles.

Qu’est-ce que le bec et pourquoi est-il coupé ?

La première partie du tube digestif des volailles est formée par le bec, qui ne cesse de croître au cours de la vie de la poule.

Le bec est composé d’une base osseuse, de tissus vasculaires et nerveux, de derme et de kératine, communément appelé ramphothèque.

Le bec étant en croissance continue, il est important de le tailler afin de réorienter sa croissance et d’arrondir son extrémité pour qu’il ne soit pas trop pointu. Dans le cas de picage ultérieur, les dommages infligés causeront moins de dégâts que si le bec n’avait pas été épointé.

Les techniques de traitement des becs répondent à deux objectifs fondamentaux :

Éviter le gaspillage de l’alimentation des volailles

L’incidence du picage dans différentes situations

POULE AVEC TRAITEMENT DU BEC

POULE SANS TRAITEMENT DU BEC

La chute des plumes ou le picage des plumes est un comportement normal chez les volailles, mais dans certains cas, cela peut conduire à un picage plus agressif, voire au cannibalisme.

La conséquence finale est, dans la plupart des cas, la mort de la volaille piquée.

Différentes pratiques d’épointage du bec

 

À l’heure actuelle, deux systèmes sont disponibles pour l’épointage des becs dans le cadre de la réglementation en vigueur. Il y a d’une part la lame chaude classique et d’autre part la technologie infrarouge.

Le principe de base a toujours été d’enlever une partie du bec pour éviter le développement d’un bec « incisif ».

Les considérations communes aux deux méthodes sont les suivantes :

Une longueur minimale de 2 mm doit être laissée jusqu’aux narines (si le bec est plus court, il ne permet pas une bonne prise de l’aliment, il peut endommager les narines ainsi que la langue et provoquer des altérations dans l’uniformité du troupeau)

L’épointage du bec ne doit être pratiqué que sur des animaux en bonne santé.

Plusieurs études soulignent les avantages du traitement par infrarouge, notamment une plus grande précision et des becs plus réguliers tout au long de la vie des animaux, par rapport à la découpe à la lame.

Lame chaude

Les premiers traitements étaient effectués entre 8 et 12 semaines d’âge avec des lames incandescentes et une coupe très proche du nez. La situation actuelle a évoluée et ces traitements sont aujourd’hui effectués entre 5 et 10 jours d’âge, avec une coupe maximale d’1/3 du bec avec une lame incandescente.

Dans l’exploitation avant l’âge de 10 jours

La partie du bec qui est enlevée l’est au moment de l’extraction

Plus de gestion dans l’exploitation

Personnel spécialisé requis

Plus complexe et nécessitant une bonne technique (le temps de cautérisation, la température et l’orientation de la lame sont d’une grande importance pour une bonne coupe)

Uniformité variable du développement des becs dans le troupeau

Risque d’augmentation de la mortalité lors de la manipulation si l’on n’y prend pas garde

Épointage des becs par infrarouge

Depuis plus de 10 ans, il existe une méthode de traitement des becs basée sur la technique de traitement par infrarouge. Cette méthode est utilisée dès l’âge d’un jour dans les couvoirs et est présente dans plus de 40 pays à travers le monde.

Le système n’est pas basé sur l’utilisation d’un LASER, la source du traitement est INFRAROUGE.

Les paramètres et aspects les plus importants à contrôler pour un traitement correct sont les suivants :

Têtes

Masque

Miroirs

Intensité du traitement

Dans le couvoir

La partie du bec retirée tombe dans les trois semaines suivant le traitement

Ce traitement est effectué dans le cadre de l’abattage des poussins à l’éclosion, il n’ajoute pas de stress supplémentaire

Il est également automatisé et ne nécessite pas de personnel spécialisé

Cette technique est plus précise et ne laisse pas de plaies ouvertes avec un risque d’infection

À long terme, le bec croît plus lentement

Elle permet également d’avoir une grande uniformité au niveau de la croissance des becs dans le troupeau

Un soin plus attentif doit être réservé aux animaux les plus faibles lors des premiers jours des poussins (assurer un bon accès à l’eau)

Indolore

La pigmentation foncée des becs absorbe l’énergie plus rapidement et c’est pourquoi l’intensité appliquée aux poules pondeuses blanches est plus élevée que celle appliquée aux poules pondeuses brunes.


    S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER !

    Informations de base sur la protection des données. Contrôleur des données : Zucami Poultry Equipment, S.L.U. Objectif: Permettre la communication avec les parties prenantes et l'information sur les produits et les services. Traiter les demandes de renseignements par l'intermédiaire de ce canal. Droits: l'accès, la rectification, la suppression. Pour plus d'informations Politique de confidentialité

    CONTENU ASSOCIÉ

    PLUS D'INFORMATIONS


      Informations de base sur la protection des données. Contrôleur des données : Zucami Poultry Equipment, S.L.U. Objectif: Permettre la communication avec les parties prenantes et l'information sur les produits et les services. Traiter les demandes de renseignements par l'intermédiaire de ce canal. Droits: l'accès, la rectification, la suppression. Pour plus d'informations Politique de confidentialité